Cancer : l'expérience intime


 

14ème Journée Haut-Rhinoise de Psycho-Oncologie

Cancer :

l'expérience intime


14 juin 2013

à LA FONDERIE Mulhouse
campus fonderie
16, rue de la fonderie - mulhouse
 


 

 

Argument


Pour poursuivre le cheminement que nous menons ensemble, nous avons choisi, pour notre 14ème journée, de nous laisser questionner par « l'expérience intime » que provoque le cancer.

Le cancer, c'est l'« ennemi intime » : une expérience existentielle vécue au plus profond de soi, éprouvée dans son corps, dans son être.

La maladie, mais aussi, nous le savons, les traitements chirurgicaux et médicaux, la confrontation aux institutions de soins et aux professionnels de santé, font intrusion, effraction dans cette dimension de l'intime. Sous le bistouri, le scanner, l'IRM, dans les protocoles standards de traitement, dans la chambre d'hôpital ouverte à de multiples intervenants, que reste-t-il de cette part individuelle, secrète, essentielle du sujet ?

Dans le long parcours de la maladie, les soignants deviennent témoins de l'intimité, de la sphère privée de la personne malade et de son entourage ; mais ils sont aussi amenés à entrer -dans une certaine mesure- dans cette intimité, à y inter-agir. Et nous savons ce que cette proximité peut avoir comme résonance sur l'intime des soignants eux-mêmes.

L'intime du cancer, c'est également cette alchimie singulière qui, de l'épreuve vécue, peut, comme le dit l'écrivain Annie Ernaux dans son « Journal intime », faire une « expérience humaine qui peut m'apprendre beaucoup de choses encore inconnues sur moi ». L'intime désigne ainsi cet espace psychique propre à chacun où le « travail de la maladie » vient parfois révéler une part ignorée de soi en suscitant un besoin d'exprimer, de créer, de témoigner, de partager. Et alors pour quels effets dans la société ?

Comment, dans notre « faire » de soignants, prendre en compte cette dimension de l'intime, et préserver ce noyau précieux de la personne, du sujet, pour l'aider à rester un vivant dans tous les aléas de la maladie ?
 
Objectifs des Journées de Psycho-Oncologie :
  • Donner des repères cliniques pour mieux comprendre le retentissement psychique de la maladie.
  • Développer une réflexion et identifier le modes d’action, les attitudes susceptibles de favoriser la mobilisation des ressources psychiques.
Public :
  • Médecins, psychologues, infirmiers, aides soignantes, autres professionnels de la santé, travailleurs sociaux, impliqués dans la prise en charge de personnes atteintes de cancer.


 
Lieu : LA FONDERIE Mulhouse - Campus Fonderie - 16 rue de la Fonderie - MULHOUSE
Plan et itinéraire
 
Téléchargez la plaquette de la journée Cliquez ici
 

Programme


8h00 Accueil des participants

8h45

Acceuil des participant
Sophie FEUERSTEIN, Directrice des soins, Centre Hospitalier de Mulhouse* 

Allocutions d'accueil
Philippe ACKERMANN, Psychologue, Centre Hospitalier de MulhousePrésident de l'APOHR

Introduction : « Pendant moi le déluge » 
Président : Dr Patrick BEN SOUSSAN, psychiatre, responsable du Département de Psychologie Clinique.
Institut Paoli-Calmettes, Marseille


*Mme Danielle PORTAL, directrice, Centre Hospitalier de Mulhouse excusée a été remplacé par Mme Sophie Feuerstein, Coordinatrice générale des soins, Centre Hospitalier de Mulhouse 

9h15

« Approche anthropologique de « l'expérience intime » du cancer.
La maladie à l'épreuve de soi mais aussi du corps social et culturel.»

Denise VOGELEISEN, ethnologue, chargée de cours à L'UDS, Strasbourg

10h15

Discussion
Pause café - espace exposants

10h45

« Rêver... vous avez dit rêver ?
Cet ultime bastion de l'Intime dans la matière brute de la déchirure. » 
Danièle DESCHAMPS, Psychanalyste, Lausanne 

11h45

Discussion

12h00

« De l'intime à l'extime, et retour » 
Eric FIAT, Philosophe, Université Paris Est 

13h00

Discussion

13h00

Repas sur place - espace exposants

14h30

Ateliers introduit par des témoignages croisés de patients et de soignants
Dr Patrick BEN SOUSSAN et l'APOHR

16h30

Conclusion :
Marion MULLER-COLARD, docteur en théologie et aumônier, Diaconat Roosevelt, Mulhouse
Anne-Claire Bucciali, psychologue, Ligue Contre le Cancer, vice-présidente de l'APOHR

Anne KOVALEVSKY, conteuse ( Lyon ), interviendra tout au long de la journée

Organisée par le 
Service d’Enseignement et de Recherche en Formation d’Adultes de l’Université de Haute - Alsace (S.E.R.F.A.)
et
L’Association de Psycho - Oncologie du Haut-Rhin (A.P.O.H.R. www.apohr.fr)
en partenariat avec le 
Centre Hospitalier de MULHOUSE
et les 
Hôpitaux Civils de COLMAR
avec le soutien du
Comité du Haut-Rhin de la Ligue contre le Cancer
et le parrainage de la 
Société Française de Psycho-Oncologie
 
Nous remercions très chaleureusement les laboratoires pharmaceutiques partenaires de la Journée, les prestataires de services, la librairie Hartmann (24 Grand Rue, Colmar), les personnes qui ont traversé la maladie et qui accompagnent notre réflexion.

 

Comité Scientifique et d'Organisation 

C. et P. ACKERMANN, C. ANDRES-LEDEE, S. ARNOUX, Dr B. AUDHUY, C. BOURQUARD, A.-C. BUCCIALI, Dr M. EDEL, Dr A. GRANDGIRARD, G. HEUDI, N. KEIFLIN, A. LANDAS-KOPFF, G. MARCHAND, D. MATHIS, M. METZGER, E. MIESZALA, C. MURSCHEL, C. SCHMITT, C. SCHOEN, D. SIRY-WALTER, Dr J. STOECKEL, J. STURM, E. TURPIN, Dr H. WEIBEL.