Allocution de bienvenue

Corinne SCHOEN


Au nom de l’association de psycho-oncologie  du Haut Rhin, je vous souhaite la bienvenue à cette 16ème journée.
 
Remerciements à :
Mme Sophie Feuerstein , Coordinatrice des soins au GHR qui soutient nos formations depuis le début,
Aux HCC qui sont également un partenaire
Au comité du Haut Rhin de la Ligue contre le cancer, présent depuis le début.
La librairie Hartmann que vous retrouverez aux différentes pauses.
Et bien sur aux labo pharmaceutiques, aux prestataires, aux différentes associations qui ont répondu présents cette année encore.
 
Remerciements aussi à l’Université de Haute Alsace  qui nous accueille dans ce bel espace, aux techniciens,  à messieurs  Robin et Roger.
 
Nous avons l’habitude au sein de notre association et, dans le cadre de ce que nous avons appelé «  L’Atelier de l’APOHR » de faire se rencontrer et travailler ensemble des soignants et des patients. Merci beaucoup aux participants de ce groupe qui ont beaucoup travaillé, qui n’ont pas ménage leur temps, pour préparer les échanges de l’après midi. 
 
Le thème de cette année « Cancer : (re)construction et créativité » est pour le moins ambitieux mais répond à une réalité que ceux qui sont confrontés à cette maladie connaissent bien.
Je ne vais pas revenir sur l’argument car ces éléments seront repris par nos invités. Ils nous apporteront les éclairages différents du clinicien, de la psychologue et du philosophe
 
Avec la thématique que nous avons retenue, l’APOHR s’est trouvé mis au défi de faire preuve aussi de créativité. Cette année, nous avons invité le théâtre du Potimarron pour, à travers une expérience originale de théâtre forum, nous aider à avoir des échanges « nourrissants » pour nos pratiques et notre réflexion. Je n’en dis pas plus pour déjà interpeller votre curiosité et vos capacités créatives……   Je terminerai sur cette belle métaphore que l’on retrouvera en début d’après midi , métaphore fruit de la réflexion d’une patiente, plus explicite que bien des discours :
 
«  Comment faire comprendre à mon entourage que les fenêtres ne sont plus au même endroit… »