17ème Journée Haut-Rhinoise de Psycho-Oncologie

  • Cancer : du vécu au récit

    10 juin 2016

    Campus La Fonderie
    Université de Haute Alsace
    16 rue de la Fonderie- Mulhouse

     
     
     
     


     
  • La médecine fait continuellement des progrès dans la lutte contre le cancer en mobilisant de par le monde d’importants moyens scientifiques et techniques. Cette mobilisation « générale » n’occulte pas le fait que le cancer est d’abord la maladie que vit un malade. C’est toujours une «crise » vécue par une personne singulière et par ceux qui l’entourent, une expérience bouleversante qui oblige à affronter des situations nouvelles auxquelles personne n’est préparé. Rencontrer un patient atteint de cancer, c’est rencontrer quelqu’un en crise qui attend, en priorité, d’être pris en charge avec les compétences requises. Mais la situation nouvelle et dramatique que provoque cette maladie qui reste, malgré tous les progrès médicaux associée à la mort, remet aussi en cause les priorités données. Elle interpelle le patient dans ce qui le fait vivre, ses liens d’attachement et de dépendance, et pose la question du sens que prend la vie à partir de l’évènement cancer.
     
    Dans la prise en charge de la maladie, chacun peut noter, à partir de sa propre expérience clinique que les attentes du malade se distribuent sur deux versants ; le soin bien sûr, la nécessité de trouver les compétences médicales et techniques, et la demande, formulée ou non, de voir pris en compte les conséquences psychologique et  sociale de la maladie. Le cancer, s’il est un désorganisateur sur le  plan biologique, l’est aussi sur le plan psychique. Une des façons d’y réagir est (c’est devenu banal de le dire), «d’y mettre des mots ». C’est ainsi un véritable travail psychique qui s’amorce à l’occasion du parcours dans la maladie. Ce travail implique que les évènements vécus par le sujet puissent s’incorporer dans son histoire. Cela prend du temps pendant lequel tout ce que suscite le vécu de la maladie et ses enjeux non élaborés vont inconsciemment suivre leur cours et se manifester dans des symptômes d’angoisse, d’affects dépressifs, de confusion parfois. Une façon de mettre de l’ordre dans le désordre est justement de mettre des mots, de faire des liens, en (se) racontant ce qui se passe. Cette mise en récit, pour soi d’abord, est une manière de se retrouver, de dégager du sens, des perspectives nouvelles.
     
    Ce récit, qui aide à ce travail d’intégration, est présent tout au long du parcours de soin et même après. S’il est élaboré par le malade, il est aussi à destination d’un autre, un proche, un soignant. Savons-nous, dans la rencontre clinique, le prendre en compte et soutenir ce travail d’élaboration si nécessaire ?
    Que faire alors de cette « mise en récit », de cette conversation intérieure dont l’autre nous rend si souvent témoin ?
     
    Tout professionnel engagé dans ce champ cherche également à « mettre des mots » sur son expérience, il construit aussi « un récit » à partir de ce qu’il est, de son savoir, de ses émotions. La rencontre pluridisciplinaire est-elle le lieu où la diversité des points de vue, des « récits » peut s’exprimer ? N’est-elle pas aussi une forme collective d’histoires que l’on se raconte pour pouvoir continuer à travailler ensemble ? La mise en récit de l’expérience vécue avec les malades n’est elle pas finalement un temps indispensable de notre activité soignante ?
     
  •  
    8h00 Accueil des participants
    8h45  Philippe ACKERMANN, psychologue, Groupement Hospitalier Régional Mulhouse Sud Alsace (GHRMSA), Président APOHR
    Alain GRANDGIRARD, directeur médical du Pôle Cancérologie-Hématologie, GHRMSA
    Présidente : Cécile BOLLY, médecin et psychothérapeute, chargée de cours à la Haute Ecole R.Schuman et à l’Université de Louvain, Belgique
    Introduction : « Dis-moi, noble étranger, quelle est ton histoire ? »
    9h15 « Empêtré dans des histoires, libéré par mon récit »
    Michel DUPUIS, philosophe, Université Catholique de Louvain, Belgique
    10h15 Discussion & Pause café-espace exposants
    10h45 « Le récit entre patient, soignant et collectif : richesses et limites »
    Donatien MALLET, médecin, docteur en philosophie pratique, responsable USP de Luynes, CHU Tours
    11h45 Discussion
    12h00 « Raconteur d’histoires : de la clinique à l’analyse des pratiques, que nous apprennent ces récits »
    Patrice CANNONE, psychologue clinicien, docteur en Psychologie Clinique, Service d’oncologie multidisciplinaire et innovations thérapeutiques, CHU Marseille
    13h00 Discussion
    13h15 Repas sur place - espace exposants
    14h30 Ateliers animés par les intervenants et l’APOHR
    1 « Ces choses que les récits ne parviennent pas à emboîter... Que faire? » 
    2. « Comment mettre notre imagination au service de  la créativité éthique ? »
    3. « Ces récits autour des directives anticipées : entre représentations sociales et liberté d’utilisation ! »
    16h30 Conclusion
    Lili SOHN, blogueuse (www.tchaogunther.com), auteure de BD « La guerre des tétons » Edition M.Lafont
     


    Comité Scientifique et d’Organisation : 

    C. et P. ACKERMANN, Dr B. AUDHUY, C. BEROUD, C. BOURQUARD, A-C. BUCCIALI, Dr M. EDEL, Dr A. GRANDGIRARD, C. GRUNTZ, L-A HERRBACH, A. LANDAS-KOPFF, M. METZGER , D. MATHIS, E. MIESZALA, C. MURSCHEL, C. SCHMITT, C. SCHOEN, J. STURM, E. TURPIN, Dr J. STOECKEL, Dr H. WEIBEL
  • Inscriptions – Renseignements
     
    Université de Haute Alsace - Serfa
    Claudia Botton
    18 rue des Frères Lumière – 68093 MULHOUSE cedex
    ( 03 89 33 65 16 – Fax : 03 89 33 65 33 –
    Courriel: claudia.botton@uha.fr

    Télécharger le bulletin d'inscription (Bulletin_inscription.pdf)
  • Organisée par le
    Service d’Enseignement et de Recherche en Formation d’Adultes de l’Université de Haute - Alsace (S.E.R.F.A.)
    et
    L’Association de Psycho - Oncologie du Haut-Rhin
    (A.P.O.H.R. www.apohr.fr)
     
    en partenariat avec :
    le
    Groupe Hospitalier Régional de Mulhouse et Sud Alsace
    et les
    Hôpitaux Civils de COLMAR
     
    avec le soutien du
    Comité du Haut-Rhin de la Ligue contre le Cancer
    et le parrainage de la
    Société Française de Psycho-Oncologie
    __
     
    Nous remercions très chaleureusement les laboratoires pharmaceutiques partenaires de la Journée, les prestataires de services, la librairie Hartmann (24 Grand Rue, Colmar),
    les personnes qui ont traversé la maladie et qui
     accompagnent notre réflexion.

    __

     

  • !!! Les inscriptions sont ouvertes !!!


    Inscriptions – Renseignements
     

    Université de Haute Alsace - Serfa
    Claudia Botton
    18 rue des Frères Lumière – 68093 MULHOUSE cedex
    ( 03 89 33 65 16 – Fax : 03 89 33 65 33 –
    Courriel: claudia.botton@uha.fr

    Télécharger le bulletin d'inscription

  • La plaquette APOHR

    Télécharger ici les différentes plaquettes de la 17ème journée de Psycho-Oncologie.


    Télécharger le Dépliant 3 volets

    Télécharger le Programme sur 2 Volets

    Télécharger le Programme

  • D.U. de Psycho-Oncologie

    Offrir des repères destinés à mieux comprendre les profondes mutations qu'imposent au patient le diagnostic du cancer, les thérapeutiques, la guérison, les étapes qui précèdent la mort et les situations relationnelles souvent difficiles qui en découlent
    Mieux cerner l'aspect anxiogène et la charge émotionnelle qu'induit le suivi des personnes atteintes du cancer
    Etre capable de repérer les connotations sociales de la maladie et ses effets sur l'entourage
    Développer la capacité à trouver et à mettre en oeuvre des solutions communes (interdisciplinarité) et explorer les collaborations possibles entre professionnels